Deux week-end sur la côte. Pas la même évidemment. Quelques milliers de kilomètres les séparent. Celle de la mer du Nord, la semaine dernière. A Niewpoort, près de La Panne. Ses nuages gris. Ses immeuble en béton haut-perchés. Ses dunes au sable velouté. Et cette lumière incomparable…

img_0779.jpg

 

Sept jours plus tard, une autre lumière. Une autre atmosphère. Un soleil plus franc. Des couleurs vives. Un grand bol d’air. Une trève au soleil avec l’espoir d’un nouveau départ…

 

img_0804.jpg

img_0773.jpg

D’accord, la France est coupée en deux. Voire en trois. Vivement qu’on en finisse. Le 6 mai. En attendant, combien de tracts, papiers, affiches me seront encore proposés ? La récupération distribution a commencé juste devant mon supermarché préféré. Une jeune femme me tend les résultats de l’arrondissement, par bureaux de vote. Chouette, me dis-je, en m’emparant de son papier. Côté face, tout y est. Pourcentages et chiffres bien décortiqués. J’apprend, perplexe, qu’on a voté Ségo dans mon bureau. Suivi par le nain de jardin, avec cent voix de moins. Puis mon favori qui n’est pas bien loin. Côté pile, c’est un petit mot de Ségolène qui m’encourage à voter pour elle. Malin le PS de m’avoir aguichée avec sa feuille de résultats. Moins subtils, les militants qui se disputent la place devant le centre commercial du 13è arrondissement. On se croirait à Rungis, non ? Bien que je n’y sois jamais allée en vérité. Allez, allez, votez pour Ségolène le 6 mai ! Et vas-y que les t-shirts rouges agitent fébrilement leurs petits papiers vers les passants. En bleu, on se la joue plus discret. Telles des mouches, j’ai l’impression qu’ils se dirigent tous vers moi. Mais j’en veux pas de vos tout devient possible à deux balles. Rouge ou bleu, il va falloir choisir son camp. Moi, j’aurais bien opté pour du blanc…

Addicted (suite)

avril 18, 2007

img_0738.jpg

 

Sinon, quand mon téléphone n’a plus de batterie, il me reste toujours cette solution…

What else ?

Addicted

avril 17, 2007

img_0737.jpg

 

Purée, me voilà retombée en enfance adolescence. La pire période de la vie. Celle où l’on préfère rester les yeux braqués sur sa game boy ou game gear (ouais, elle était mieux celle là car en couleurs s’il vous plaît…) plutôt que d’aller sagement mettre la table. Voilà que ça recommence. Sauf que plus personne ne me demande d’aller mettre la table. Remarque, ça tombe bien, j’en ai pas. Et sauf qu’il ne s’agit même pas d’une console de jeux mais tout simplement de mon téléphone portable. Je suis tombée sur ce jeu idiot, mais oh combien prenant, en farfouillant dans ledit téléphone pendant que je désespérais d’attendre patientais bien gentiment dans une salle d’attente de toubib. Prise au jeu, c’est le cas de le dire, je priais pour que l’attente se prolonge. Depuis, j’ai même renouvelé l’opération dans un… musée. Oui, je sais, c’est honteux. Et puisque c’est comme ça, je ne vous dirai pas où je l’ai également fait… na !

At last !

avril 12, 2007

img_0705.jpg

 

J’ai bien cru qu’ils m’avaient oubliée. Heureusement, la voilà arrivée. Mais le plus dur reste à faire. Je ne sais toujours pas pour qui je vais voter, même si j’ai déjà ma petite idée…

We meet each week. Laying on the pavement, he’s waiting for us. He’s often already sleeping when we arrive. Then he wakes up. A large smile lightens his face. We shake hands. Then he tells me : Oh I thought you were the girl from Brasil ! But I’m not that one. Maybe he doesn’t see my blond hair and my green eyes because of the night. Nevermind, your face really look like the girl from Brasil’s one. Funny to heard when I’m often taken for a German or an English girl when I’m abroad. Or even in a store on the Champs-Elysées. Now I’m pleased to think I may look like a Brasilian girl !

 

img_0659.jpg
c’est flou :-(

Avec l’orchestre national d’Ile-de-France, c’était encore meilleur pour les oreilles. China Forbes en véritable diva à la voix subjugante. On a envie de monter sur scène pour danser sur Donde estàs Yolanda ? ou sur Lilly. Le public de Pleyel n’est pourtant pas du genre à trémousser son popotin, il frappe parfois un peu timidement dans ses mains, mais à la fin du spectacle pas moins de deux rappels. Ou trois ? Bref, j’étais aux anges. Nouvel album le 15 mai. J’ai hâte !

img_0633.jpg

Quatre jours en Suisse. Une douzaine de films. Un très bon. Des pas mal. Et des bien nuls.  De la neige. Beaucoup. Trop. Les pieds trempés. Le nez bouché. La tête prête à exploser. Mais un super petit restau vietnamien où on mange du poulet à la citronnelle et des crevettes à l’ail aïe aïe aïe !

C’est quand ?

mars 21, 2007

img_0617.JPG

 

On le croyait enfin arrivé. Et puis non. Ce n’est pas encore le printemps. Une désillusion de plus. Un espoir qui tombe à l’eau. Attendre la fonte des glaces pour enfin pouvoir s’épanouir au soleil. C’est long…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.